Vous êtes dans : Panda Security > Home Users > security-info > classic-malware > Trojans
Virus

Chevaux de Troie 

Les chevaux de Troie sont des logiciels malveillants très redoutables, particulièrement  depuis quelques années. Découvrez tout ce que vous avez besoin de savoir sur cette menace.

Que sont les chevaux de Troie ?

Ce sont des logiciels malveillants dont le but principal est d’installer d’autres applications sur l’ordinateur qu’ils infectent afin de pouvoir le contrôler depuis d’autres ordinateurs.

Les chevaux de Troie – ou Trojans – ne se propagent généralement pas par eux-mêmes. Ils utilisent le même type de stratagème que cheval de Troie, dont ils ont pris le nom, que les Grecs ont inventé pour pénétrer les défenses de la ville de Troie, dans l’Odyssée d’Homère. En effet, ces logiciels malveillants parviennent sur les ordinateurs par l’intermédiaire de programmes d’apparence inoffensive qui vont discrètement installer le cheval de Troie.

Que font-ils ?

Les chevaux de Troie ont des effets très dangereux. Comme les virus, ils peuvent détruire des fichiers et des informations sur les disques durs. Ils peuvent également capturer des données confidentielles et les renvoyer à une adresse externe ou ouvrir des ports de communication pour permettre à des intrus de contrôler l’ordinateur à distance. De plus, ils sont aussi capables d’enregistrer les touches tapées sur le clavier ou mémoriser les mots de passe entrés par les utilisateurs. En raison de leurs caractéristiques, ils sont fréquemment utilisés par les cybercriminels, par exemple pour dérober des informations bancaires et confidentielles.

Évolution

Les chevaux de Troie étaient conçus à l’origine pour causer autant de dommages que possible sur les ordinateurs compromis. Ils étaient programmés pour formater des disques ou supprimer des fichiers du système. Les chevaux de Troie ne faisaient pas beaucoup parler d’eux à l’origine car ils ne pouvaient pas se propager par eux-mêmes et ce que les créateurs de codes malveillants cherchaient c’était de créer de vastes épidémies. Autorooter est un exemple de ce type de menace.

Dernièrement, grâce à l’essor d’Internet et du cybercrime, la tendance s’est inversée et les pirates se sont tournés massivement vers ce type de logiciel malveillant qui leur est très utile pour dérober des données bancaires, des identifiants et mots de passe, des informations personnelles, etc. De fait, cela a conduit au développement et à l’apparition de nouvelles catégories de logiciels malveillants : les spywares et chevaux de Troie bancaires.

Dans la grande famille des chevaux de Troie bancaires, Trj/Sinowal a beaucoup fait parler de lui : ce kit vendu sur certains forums russes permet aux acheteurs de créer automatiquement des chevaux de Troie bancaires sur mesure pour lancer des attaques.

PandaLabs a observé une augmentation inquiétante du nombre de chevaux de Troie bancaires créés par les pirates, comme le montre le graphique ci-dessous. Les chevaux de Troie représentent actuellement 70 % de tous les codes malveillants reçus par le laboratoire.



Comment pouvez-vous vous protéger ?

Pour vous protéger contre ce type de logiciels malveillants, nous vous donnons quelques conseils pratiques :

  • Ne téléchargez pas depuis des sites web inconnus ou d’apparence louche.
  • Soyez attentif avec les téléchargements effectués sur les réseaux de peer-to-peer.
  • Gardez votre programme antivirus à jour. Si vous n’avez pas d’antivirus, vous pouvez installer une solution de sécurité Panda Security pour vous apporter une protection complète contre ces menaces.
  • Effectuez une analyse antivirus gratuite de votre ordinateur pour vérifier s’il n’est pas infecté par un cheval de Troie.